Un stage pour une apiculture bienveillante

Je suis David Giroux, situé dans les Hautes Pyrénées, mon activité est la formation à l'apiculture. Bien que j'ai pratiqué la plupart des modèles de ruches, j'ai choisi la ruche Warré. Elle est selon moi, sans aucune comparaison, plus en adéquation avec le comportement des abeilles.

 

Je pratique une apiculture que j'espère la plus naturelle possible : pas de transhumance, des cires construites naturellement, pas de nourissement de stimulation, pas de grille à reine, pas de reine insérée en cage, pas de clipage, bien entendu des réserves de miel pour mes abeilles, très peu d'enfumage, des ruches en bois sans aucune peinture ou huile...et bien d'autres points que je pourrais vous expliquer de vive voix.

 

Chaque année je propose plusieurs dates de stages pour les débutants en apiculture. Nous passons une grosse journée ensemble, le matin est une partie théorique, pendant laquelle je vous présente les éléments importants selon moi pour comprendre la vie d'une colonie, et mieux aborder ce que nous verrons l'après-midi pendant la partie pratique. Nous restons en contact pour ceux qui le souhaitent. L'année suivante je propose une seconde journée pour avancer un peu plus sur la compréhension du bien être de la colonie.

 

Pour obtenir des informations plus détaillées sur le contenu, les dates et les tarifs de la journée le plus simple est de vous rendre sur mon site dédié à ces journées : www.ecole-des-abeilles.fr.

Qui suis -je ?

 

Lorsque j'ai réellement débuté en apiculture, j'ai souhaité comparer, j'ai donc fabriqué des ruches Warré et Dadant. Rapidement j'ai abandonné les Dadants, il est facile de comprendre que la ruche Warré s'approche des habitats naturels que les abeilles peuvent trouver dans la nature à savoir le tronc d'arbre. J'ai travaillé sur des exploitations en Langstroth, Layens et Warré et j'ai surtout compris que je ne souhaitais pas vivre du miel. La course à la production de miel n'est pas compatible avec la santé des abeilles, transhumer, nourrir, traiter n'est pas une solution pour leur redonner un avenir. 


Mon objectif

 

Je suis passionné par les colonies qui survivent à l'état naturel. Je recherche donc les paramètres qui font varier cette résistance (habitat, interventions, sélection naturelle...). Que ce soit sur mon site ou lors des formations, les faits que j'avance ne sont pas les expériences de "David au fond de son rucher" comme on le trouve trop souvent dans les livres ou sur Internet. Toutes mes expériences et informations que je donne sont basées sur des expériences scientifiques élaborées par des professionnelles (INRA, universitaires...). Les recherches de Tom Seeley ou Jurgen Tautz sont les bases de ma vision de l'apiculture. Aussi je me suis dit que pour aider les abeilles il y avait plus de sens à ce que 100 personnes aient chacun 1 ruche plutôt que je sois seul à avoir 100 ruches. La formation pour les débutants a donc coulé de source. La moitié de mes ruches sont en autonomie sans interventions (pas de nourrissement, pas de récolte ou traitements), j'accepte la possibilité de les perdre mais j'avance dans le sens des abeilles, car à force de traiter les abeilles, elles seront très résistantes aux antibiotiques mais très peu aux varroas.


Plus d'informations

Qui cueille une fleur dérange une étoile. Francis Thomspon, poête anglais (1869-1907).

 

Copyright ©-La reproduction, même partielle, de tout texte, image ou photo présents sur ce site est interdite sans accord préalable. Les logos, marques et marques déposées sont la propriété de leurs détenteurs.

David Giroux, formateur pour une apiculture bienveillante.