La ruche tronc.

La ruche tronc est l'habitat par excellence pour les abeilles, cependant si vous souhaitez pratiquer l'apiculture, est-elle adaptée ?

Lorsque l'on parle de ruche tronc, on pense tout de suite aux ruches cévenoles et ces magnifiques ruchers de troncs d'arbres coupés.

 

Cependant ici ce n'est pas ce que je souhaite vous présenter. 

 

Je réalise des ruches troncs afin de proposer un habitat le plus proche possible de l'habitat naturel des abeilles et faire face à la pénurie de cavités naturelles. Les colonies que je place ou qui s'installent naturellement dans mes troncs auront la chance de ne jamais avoir une visite de ma part. En effet, je les laisse en total autonomie pour le meilleur et pour le pire, une sélection Darwinienne. 

 

Faire de l'apiculture en ruche tronc, sous prétexte que c'était la méthode des anciens et que du coup c'est forcément mieux, n'a pour moi aucun sens. L'habitat est idéal mais une fois les abeilles installées :  laissez les tranquilles !

Je ne conçois pas de faire de l'apiculture avec une ruche tronc pour les raisons suivantes :

 

 


  • La récolte des ruches troncs est violente, elle se fait à l'aveuglette par le dessus.
  • Lorsque l'on ouvre cette fameuse "clef" on casse la partie supérieure des rayons, l'apiculteur prélève le miel en supposant qu'il en restera assez, et je passe le fait du miel qui coule lors du prélèvement des brèches.
  • De plus, cette récolte ayant lieu en fin de saison, les abeilles ne reconstruisent pas suite à celle-ci, l'espace crée en partie supérieure restera donc vide tout l'hiver, forçant les abeilles à déployer beaucoup d'énergie pour chauffer ce volume.

A vouloir faire bien on ferait surtout mal.

 

Si vous souhaitez récolter du miel alors prenez une ruche ronde ou Warré, une fois le miel récolté vous réduisez automatiquement la hauteur du "plafond" donc aucun problème de chauffe et vous pouvez valider qu'il reste du miel. Vous pouvez sous peser une ruche Warré ou ronde et apprécier la quantité de miel restante mais certainement pas avec une ruche tronc.

  

Donc, si vous voulez mon avis, faites des ruches troncs si vous le pouvez, c'est important pour donner une chance aux abeilles de retrouver leur habitat naturel et ainsi espérer influencer, par une sélection naturelle, la génétique des abeilles, car à force de traitement nous allons rendre les abeilles très résistantes aux traitements mais pas du tout aux varroas. Voici ci dessous une vidéo d'une colonie proche de chez moi, présente depuis plusieurs années dans un tronc de châtaignier creux et oh miracle ! Elle survit sans l'assistance de l'Homme, eh oui les abeilles n'ont pas attendu les Hommes pour prospérer.

Si vous êtes habile avec une tronçonneuse, car la manipulation est très dangereuse, vous pouvez réaliser une ruche tronc, voici quelques photos de mon travail et en dessous une vidéo très bien faite de Matt Somerville vous expliquant la méthode. 

 

Pour faire un stage d'apiculture naturelle et bienveillante, visitez l'école des abeilles

Plus d'informations

Qui cueille une fleur dérange une étoile. Francis Thomspon, poête anglais (1869-1907).

 

Copyright ©-La reproduction, même partielle, de tout texte, image ou photo présents sur ce site est interdite sans accord préalable. Les logos, marques et marques déposées sont la propriété de leurs détenteurs.

David Giroux, formateur pour une apiculture bienveillante.