· 

Abeilles mellifères à l'état sauvage par Vincent Albouy

Pour aider les abeilles il faut tout d’abord comprendre comment elles vivent à l’état sauvage, ainsi on comprendra notamment comment les ruches proposées en apiculture conventionnelle sont éloignées des habitats plébiscités à l’état naturel par les abeilles. Certains pensent que peu importe la boîte il s’agit plus du comportement de l’apiculteur. Il est vrai que ce dernier point est primordial mais la « chance » dont profite l’industrie du miel c’est une forte capacité d’adaptation des abeilles à l’habitat proposé, pour autant ce n’est pas parce qu’elles s’y développent qu’elles y sont bien. Les conditions de vie proposées prennent rarement en compte la dépense énergétique supplémentaire dont vont devoir faire preuve les abeilles pour pallier à ce défaut de conception.  (image ci-dessus extraite du très bon site de compilation des travaux de Torben Shiffer https://chelifer.de/hollow-tree/ )

L’étude des colonies à l’état sauvage est mon plus gros centre d’intérêt, j’ai compilé depuis plusieurs années des centaines d’études sur les colonies à l’état sauvage et leur faculté de résistance, c’est un travail très long et peu de personnes ont la possibilité d’en profiter car elles sont souvent techniques et en anglais.

 

Cependant voici un excellent livre dont je souhaite vous parler « Abeilles mellifères à l’état sauvage » de Vincent Albouy, entomologiste de référence. Ce livre publié en début d’année n’a selon moi pas eu la médiatisation qu’il méritait. J’ai adoré le lire, enfin un livre en français de compilation scientifique, Vincent Albouy a rassemblé plus de 300 références et partage ainsi de passionnantes découvertes. Quel plaisir de lire que les abeilles mellifères sociales réussissent à survivre sans notre présence alors que le discours souvent rabâché est opposé.

 

 

Pour être crédible il fallait que ce livre s’appuie sur des travaux objectifs et scientifiques. On y retrouve bien entendu les travaux de Tom Seeley, Jurgen Tautz, Derek Mitchell mais également de nombreux autres scientifiques et bien entendu les travaux de l’auteur. Le livre se compose de la manière suivante : origines et évolution, reproduction, essaimage, nidification, principaux milieux de vie, ennemis et compétiteurs, étude et suivi, menaces et sauvegarde le tout dans plus de 300 pages, une nouvelle fois dans l’excellente collection »Alternatives apicoles » des éditions Terran. Un livre pour continuer d'espérer que celle que l'on nomme trop souvent "l'abeille domestique" ne le sera jamais !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Plus d'informations

Qui cueille une fleur dérange une étoile. Francis Thomspon, poête anglais (1869-1907).

 

Copyright ©-La reproduction, même partielle, de tout texte, image ou photo présents sur ce site est interdite sans accord préalable. Les logos, marques et marques déposées sont la propriété de leurs détenteurs.

David Giroux, formateur pour une apiculture bienveillante.