· 

Abeilles en liberté

Abeilles en liberté, une revue apicentrique.

Il était temps que je prenne un moment pour parler de cette nouvelle revue. Nous en avons beaucoup entendu parler sur les réseaux sociaux, la démarche me plaisait je me suis donc directement abonné.

 

J'ai été abonné à toutes les revues françaises d'apiculture, aucune n'a retenu mon attention exceptée "la santé de l'abeille" qui a pour mérite de proposer l'analyse d'articles étrangers scientifiques, cependant j'ai également stoppé mon abonnement trouvant moi même les articles. Une revue anglophone de très bonne qualité "Natural Bee Husbandry" est aujourd'hui la seule que je trouvais vraiment alternative, étant tournée vers la protection des abeilles de manière la plus naturelle possible. En France, malheureusement il n'y avait rien de ce genre, mais ouf ! C'est de l'histoire ancienne "Abeilles en liberté" vient changer le regard sur le monde des abeilles et prouve qu'il ne suffit pas de placer 50 ruches d'un apiculteur pro dans un terrain pour aider la biodiversité (cette idée à la peau dure, tout comme le fait de parrainer des ruches de professionnels pour sauver l'abeille cela n'aidera ni les abeilles sociales ni les solitaires). 

 

Tout d'abord j'ai été agréablement surpris par un aspect qui peut paraître secondaire mais c'est la qualité du papier de la revue comparée à ce qui existe déjà, on est vraiment dans un travail de professionnel, la revue est très agréable, le papier, les photos, la mise en page, rien à dire.

Concernant le contenu, quel bonheur ! Rencontrant de nombreux débutants qui souhaitent avant tout avoir des abeilles plutôt que faire du miel,  je vais enfin pouvoir proposer une lecture qui prouve que leur démarche n'est pas un cas isolé et qu'un véritable mouvement vers le bien être des abeilles est en place.

 

Plus concrètement dans ce premier numéro, il y a certes des pages pour aider les néophytes à choisir un habitat pour les abeilles et des informations pour débuter mais Il y a également des articles pour les plus avancés rédigés par des experts.

 

Ce que j'ai apprécié et ce que j’espérais c'est qu'on y parle également des abeilles solitaires, si l'on veut agir pour la biodiversité il faut autant penser à elles qu'à notre apis mellifera pour cela Guillaume Lemoine nous en fait une belle présentation. Ensuite, le plaisir de voir que Vincent Albouy, entomologiste de référence faire partie de la rédaction et qui nous présente son projet autour des abeilles mellifères sauvages. J'ai aimé le témoignage touchant de Henri Giorgi sur sa vie passée d'apiculteur pro, et bien entendu le plaisir de lire Yves Darricau dont j'avais déjà parlé lors de la sortie de son livre.

 

Mon coup de cœur est pour l'article de Myriam Lefebvre, j'ai vraiment appris sur un phénomène que je ne connaissais pas du tout, la synergie entre les champignons de nos forêts et les abeilles, en plus Myriam nous annonce le lancement d'un projet de science citoyenne participatif, une très bonne nouvelle www.mycobees.be.

 

Bref, vous l'aurez compris je ne peux que vous inciter à vous abonner, ce type de revue à besoin de bouche à oreille et d'abonnés afin de permettre à la rédaction une vision sur le long terme. Ne laissez pas une vraie alternative dans la presse apicole de coté. Le prochain numéro est en avril. 29.50 par an pour 4 numéros, soit moins de 7.50 euros le numéro. Abonnement via. www.abeillesenliberte.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Gilles Veilleux (jeudi, 14 mars 2019 21:26)

    Bonjour ca m interesse de recevoir la revue je suis au Quebec
    Comment procède t on?
    Merci

  • #2

    David Giroux (vendredi, 15 mars 2019 09:35)

    Bonjour,

    Cliquez sur le lien et demandez au service abonnement directement, désolé je ne fais pas partie de la rédaction. Je crois qu'ils expédient au l'étranger.

    Merci

Plus d'informations

Qui cueille une fleur dérange une étoile. Francis Thomspon, poête anglais (1869-1907).

 

Copyright ©-La reproduction, même partielle, de tout texte, image ou photo présents sur ce site est interdite sans accord préalable. Les logos, marques et marques déposées sont la propriété de leurs détenteurs.

David Giroux, formateur pour une apiculture bienveillante.