Inscription newsletter et conseils apicoles

 apiculture et ruche warre en juin

Agrandir une Warre – La floraison du chataignier

 

En juin, l'activité dans les ruches est à son maximum. Préalablement,  Il vous avait fallu choisir entre créer des essaims ou prévoir une récolte de miel et donc ajouter un élément ou plus communément poser une hausse. Alors agrandir par le haut ou par le bas ? La question est importante et fait débat en Warré, chacun a sa méthode. Voici la mienne.

Fin mai ou début juin, une ruche Warré sur deux éléments a besoin de plus de place si vous ne souhaitez pas la voir essaimer. Concernant les jeunes essaims sur un seul élément réalisés en mai, il faut leur placer un second élément pour leur permettre de prendre de la vigueur.

1. Agrandir une warre

Pour une ruche Dadant, on ajoute une hausse par le dessus, mais pour la Warré voici comment procéder :

  • Essaim de l’année passée.

Si votre ruche a passé les rigueurs de l’hiver et que lors de la visite de printemps vous avez constaté une ruche forte, alors un mois plus tard la colonie devait être sur deux éléments, il faut donc être très vigilent pour éviter l’essaimage. Une seule solution : agrandir.

Plus important que de savoir si l’on doit agrandir une Warré par le haut ou par le bas, deux facteurs sont à prendre en compte :

-          La météo de ces prochains jours, il faut que le beau temps s’installe et que les températures nocturnes soit clémentes, supérieures à 12 °c idéalement (pour un agrandissement par le dessus).

-          Les miellées : il est important de s’assurer d’une entrée importante de nectar pour remplir ce vide.

Pour ma part, si je constate une colonie installée sur deux éléments Warré et la présence des deux critères cités ci-dessus, alors je l’agrandis par le haut pour réaliser une « hausse à miel ». S’il n’y a pas de miellée et que vous effectuiez cette manipulation, soit il ne se passera rien, soit la reine montera pour pondre dans cet élément bien au chaud.

La plupart du temps en juin, il est fort probable que vous ayez placé un élément supplémentaire il y a déjà un mois de cela. Dans la vidéo suivante les participants à un stage agrandissaient une colonie (en avril) qui avait passé l'hiver sur un élément. On voit ici la douceur de la manipulation, aucun enfumage, malgré un temps peu propice, même encore un peu de neige et nous n'avons pour autant pas déranger les abeilles.

 

  • -Nouvel essaim de l’année.

Vous avez réussi à créer un essaim, félicitations. Une fois les rayons de rives du premier élément bien remplis, il s’agit d’agrandir la ruche. L’essaim étant encore jeune et peu peuplé, il est plus sensible au retour du froid. La chaleur montant dans la ruche, il n’y a aucun doute à avoir, on place le second élément sous le premier, et  si tout va bien, que la colonie est capable et parfois souhaite le faire, elle investira le second élément.

Il arrive que des colonies très peuplées sur un élément n’agrandissent pas par le bas. Certains apiculteurs divisent alors le couvain entre les deux éléments, méthode à utiliser très judicieusement, car elle prend à nouveau  en compte le facteur météorologique.

Pour ma part après un essai d’agrandissement par le bas qui se révélerait  sans évolution, j’inverse la situation. Je place le second élément par le haut toujours en tenant compte des critères cités précédemment. Vous pouvez d’autant plus être assuré de ce choix lorsqu’en ouvrant la ruche vous constatez des ébauches de construction entre le haut des cadres et le couvre-cadre.

 

ruche tronc cévennes2. Floraison du Châtaignier.

De fin juin à la début Juillet, le châtaignier est en fleur. Les abeilles transformeront son nectar en un miel corsé de plus en plus recherché . Cet arbre est également une importante source de pollen jaune-orangé pour les abeilles ou pour les apiculteurs qui souhaitent en faire la récolte. Vous pouvez en rencontrer jusqu’à 1000 m d’altitude.

Dans les Cévennes, leur tronc était traditionnellement utilisé pour faire des ruches nommées simplement « ruches troncs », ce qui donna de magnifiques ruchers, encore préservés par certaines associations d’apiculteurs. Peu exploitable, il existe aujourd'hui des ruches rondes visible sur cette page.

Pour en savoir plus sur les abeilles, vous pouvez vous inscrire à une journée de formation www.formationapiculturewarre.fr

N’oubliez pas de laisser un commentaire ci-dessous, votre email n'apparaîtra pas ! (avis, conseils, témoignages, questions...).

Au mois de juillet, nous verrons comment récolter une ruche Warré.


 

David Giroux

 

 


 

Stages

stage apiculture naturelle

 

Pour perfectionner vos connaissances et en apprendre beaucoup plus sur les abeilles et sur la méthode de gestion d'une ruche, vous pouvez effectuer un stage d'apiculture naturelle en visitant ce lien.

 

Mois précédents

Mai : Comment réaliser un essaim Warré ? En savoir plus sur l'acacia Lire l'article

Avril : Comment réaliser une ruche piège Warré ? En savoir plus sur le saule Marsault et le pissenlit. Lire l'article

Mois suivants

Juillet : Comment récolter en Warré ? La floraison des ronces Lire l'article

Août  :  Le stockage des hausses, cadres et barrettes pendant l'hiver. Extraire le miel de bruyère. Lire l'article

{jcomments on}